top of page
villejuif_gustave_roussy_2_1.jpeg

INTRODUCTION

 Le Grand Paris Express est le nouveau métro qui reliera les principaux lieux de vie et d’activité en banlieue sans passer par Paris. Ce projet, qui contribuera à la transformation de l’Île-de-France, deviendra réalité à partir de 2024Le Grand Paris Express est bien plus qu’un métro.

Capture d’écran, le 2021-12-14 à 20.59.37.png

Son arrivée est l’occasion de réaménager la ville en créant des quartiers de gare mixtes, accessibles et durables, dans lesquels piétons et cyclistes ont toute leur place.

En quoi et comment l’arrivé de nouveaux transport en commun est un des leviers pour tendre vers une densification urbaine autour des gares, mais aussi vers une requalification du tissu existant et une reconquête de l’espace public au profit de tous les modes de déplacement ?

Dans quelle mesure la gare est générateur de centralités ?

Un quartier de gare correspond au territoire compris dans un rayon de 800 mètres autour de l’emplacement de la future gare, ce qui correspond sensiblement à 10-15 minutes à pied.

 

Elle constitue un :

  • NOYAUX D’UN NOUVEAU DÉVELOPPEMENT URBAIN

  • NOUVEAUX LIEUX DE VIE

  • NOUVEAUTÉS DURABLES

  • PLACE À TOUTES LES MOBILITÉS 

Capture d’écran, le 2021-12-14 à 21.02.47.png

L’Institut Gustave Roussy à Villejuif, qui est le premier centre européen de lutte contre le cancer, est le centre de gravité du cluster Sciences et Santé dans le Campus Grand Parc. C’est aussi le site choisi pour la future gare du réseau de transports en commun du Grand Paris Express, au croisement de deux lignes.

Traversé par l’autoroute A6, cet espace a donc une vocation de pôle métropolitain. Les centralités, résidentielles, commerciales, tertiaires, et les grands équipements – de santé, de recherche, d’enseignement – s’intègrent aux espaces verts, parcs existants et à la future coulée verte.

gare-grand-paris-express-villejuif-institut-gustave-roussy-dominique-perrault-architecture
bottom of page